VTT

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

On se retrouve à 4 dans le train en direction de notre belle forêt de Fontainebleau : Cédric, Omar, et François B. pour sa première (et certainement pas sa dernière) au CIHM. Belles diversités des montures : Cédric et son Scott léger léger carbone, Omar et son désormais célèbre VTT pliant Blanc Marine, François avec son Giant noir et bleu tout neuf, JC et son 26 pouces Epic de 2010 (dont le cadre arbore le drapeau de champion du monde gagné par Nino Schurter en 2009. Le suisse en reportera 6 autres depuis, mais sur d’autres vélos bien sûr, y compris en 2018, le VTT cross-country : ça conserve !).

La gare est en pleine forêt, on ne perd donc pas de temps pour s’élancer : il convient de se réchauffer.

On arrive donc sans trop tarder sur les premiers reliefs de la Malmontagne. Une bonne côte pour réveiller les cellules pulmonaires, puis la fameuse descente sur single. Comme d’hab on remonte sur ce massif par l’ouest et on parcourt le balcon pour les classiques points de vue. Descente rapide et 3ème bonne remontée sur le Haut Mont. On visite le rocher du Carrosse. Et là aussi on fait tout le parcours en balcon. Le ciel est gris mais les points de vue vers le sud sont toujours aussi beaux.

Le Sud on y « descend » par une 4ème côte sérieuse et assez ensablée sur le haut. Puis l’objectif est de retrouver le fameux site isolé de la Table du Roi, hors forêt domaniale. Ha il ne faut pas rater la sente finale ! Une liane accroche mon guidon et ma roue avant part en travers, moi je continue tout droit et atterris dans la végétation… Mais nous voici en vue de la belle table de pierre et de son point de vue sur la plaine du Loing. La table est vite envahie de nos sacs et pique-niques. Il fait froid (4 degrés) et le tout est vite englouti.

Il donc temps de déballer la galette des rois, quand je me rends compte que nous allons la partager … sur la Table du Roi !

On prend quelques photos, pendant que François partage sa passion du surf alpin (en extrem carving).

Il est temps de reprendre une activité physique pour se réchauffer. Longue descente jusqu’aux abords de Bourron-Marlotte. On suit une sente le long de route vers le nord pour parcourir ensuite le très beau secteur du Rocher Boulin, un décor vert foncé (pins) et fluo (mousses au sol). Puis, on grimpe en partie à pied vers le plateau pour faire le tour de la Mare aux Fées. Commence ici la partie très roulante de la rando. On pique plein nord vers le Rocher Fourceau, belle descente du GR11. On remonte sur le Mont Merle et cette fois ci on le parcours vers l’est, avant de descendre par un beau sentier en balcon inédit.

Nous voilà sur l’aqueduc de la Vanne (qui amène de l’eau de source à Paris). Il n’y a plus qu’à le longer jusqu’à Veneux-les-Sablons, où nous arrivons en gare un quart d’heure avant le train de 16h25.

Au final : 33 km et environ 400 m D+

Une belle sortie hivernale pour préparer les jambes aux skis, surfs et autres sports de glisse sur terrain blanc.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Avec pas mal de retard, voici le compte-rendu du week-end passé avec nos amis cyclistes à Lagesse, près de Chaource, au sud de Troyes. Week-end qui était l'occasion de fêter ensemble les 25 ans de l'activité VTT au CIHM, mais qui n'a attiré qu'un tout petit nombre de vététistes...

J'arrive à la ferme équestre avec Valeria et Brigitte le vendredi soir de nuit, après avoir traversé le massif forestier au nord de Chaource, où nous avons vu des voitures ralentir devant nous sans trop comprendre pourquoi. C'est lorsque nous avons vu Véronique - une cycliste - arriver un peu plus tard au gîte que nous avons compris. Elle avait percuté un marcassin, et était encore traumatisée par la vision d'une horde de sangliers grouillant au bord de la route. Nous n'avions rien vu...

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

... de l'île de France.

 

Nous sommes 3 au départ ce samedi 22 septembre un peu automnale.

Thierry est venu en char à Chars,

tandis qu’Éric et JC ont pris le train en gare,

à Saint Lazare.

(Je n’ai pas trouvé en alexandrin)

Trêve de bavardages, en partant à midi il ne faut  pas trop trainer, même si l’on prend un peu le temps de visiter la vallée de la Viosne et l’église romane de Brignacourt, et de faire un court pique-nique au-dessus de Marines.

Il se met un peu à pleuvoir dans le Bois du Caillouet, mais sous couvert, nous restons assez secs et prenons le temps de ramasser quelques châtaignes.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Juste avant de partir rejoindre Breuillet en voiture, je reçois un mail d'Emiliano m'informant que Breuillet n'était plus desservi par le RER C suite à un incident voyageur. Je vérifie sur le site de transilien où effectivement il est indiqué que le RER prévu aura pour terminus Brétigny.
Après un coup de fil à Emiliano me confirmant qu'il avait pris ce train, je m'en vais le retrouver à Brétigny, où je le retrouve devant une boulangerie (merci pour les viennoiseries !). Coup de fil à Stéphane, qui n'es pas venu faute d'avoir eu confirmation de l'horaire par téléphone ou SMS (on s'est mal compris), puis à Christine et François qui étaient déjà arrivés en voiture à Breuillet. Nous décidons de les rejoindre là-bas (en voiture) pour faire le parcours prévu.

Nous pouvons enfin démarrer la rando, à 11h10 !

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Il y avait du beau monde samedi pour « La Passerelle ».

Le retour de Brigitte (si si !), Catherine G, Thierry, André, Jean-Phi, Philippe et ses 2 fistons Jonathan & Jeremy, et l’organisateur (accompagné de son mulet Lapierre vintage, avec ses merveilleux freins v-brake à parallélépipède, tellement plus simple à régler que ces rogntudju hydrauliques).

Un pti café au soleil au café de Bois le Roi, le temps que Jean-Phi nous rejoigne en voiture, et nous tournons cette fois ci le dos à la Forêt de Fontainebleau, direction les bords de Seine.

Le Fleuve impassible se réveille lorsque nous le traversons par le barrage et son écluse. Nous déroulons tranquille jusqu’à Fontaine le Port, arrêt boulangerie obligatoire.

Le premier single peut surprendre car il est en dévers au-dessus d’un torrent, passe par un joli pont de pierre et se termine par une sacrée côte, avec un ou deux arbres en travers, ça passe en baissant la tête.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Une sortie fun et full up : 13 participants réunis au départ, tranquillement à 10:00 du mat’.

Et 13 encore à l’arrivée :
tous gavés de sourires et de poussière, de rires et singles, de noix et pommes pour certains, angoisse et images, de fatigue un peu aussi.
“Fabriques” ou “folies” ? Telle fut la question culturelle !


Déjà on a pu expérimenter la facilité et la qualité de la location de vélo (Cyclou).
Sophie et Jean étant arrivés plus tôt pour se rendre tout seuls chez le loueur, j’ai pu arriver en retard.

Thierry attendait les derniers et toute la bande s’est retrouvée sur la fameuse Terrasse du Château de St Germain en Laye.
Je devrais dire cohorte de 13 VTT dont 1 neuf, 2-3 vintages, des anciens et des nouveaux et 2 désistements dont mon jeune fils.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Ah, ça fait plaisir de voir un peu de monde sortir leur VTT par cette belle journée estivale du dimanche 12 août ! Et nous avons à l'occasion pu retrouver avec joie Tatyana venue passer le week-end en région parisienne, avec son ami Hervé.

C'est à huit que nous prenons le départ du Perray-en-Yvelines : Catherine G, Catherine B et Serge, JC, Thierry et moi même complètent l'équipe.

Le démarrage est tranquille, le long de l'étang du Perray, puis sur le sentier de découverte le long de l'aqueduc de Vieille-Eglise, qui nous permet de rejoindre le single assez joueur en bordure de l'étang de la Tour.

Partagez