VTT

  • Fête du Vélo/VTT en pays d'Othe-Armance

    Week-end sportif et festif à Lagesse, près de Chaource.
    Venez fêter avec nous les 25 ans de l'activité VTT au CIHM !

  • VTT
    VTT
  • VTT
    VTT
  • Formation Cartographie niv1
    Formation Cartographie niv1

    2 soirées au local , les 6 et 13 novembre

    1 séance sur le terrain le 17 novembre AM, á Paris

  • VTT
    VTT
  • VTT
    VTT
  • Premiers Secours
    Premiers Secours

     

    Stage PSC1 le Samedi 17 novembre

    Recyclage le Dimanche matin 18 novembre

    Contact : bureau@cihm.info

  • VTT
    VTT

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

... de l'île de France.

 

Nous sommes 3 au départ ce samedi 22 septembre un peu automnale.

Thierry est venu en char à Chars,

tandis qu’Éric et JC ont pris le train en gare,

à Saint Lazare.

(Je n’ai pas trouvé en alexandrin)

Trêve de bavardages, en partant à midi il ne faut  pas trop trainer, même si l’on prend un peu le temps de visiter la vallée de la Viosne et l’église romane de Brignacourt, et de faire un court pique-nique au-dessus de Marines.

Il se met un peu à pleuvoir dans le Bois du Caillouet, mais sous couvert, nous restons assez secs et prenons le temps de ramasser quelques châtaignes.

Enfin nous grimpons par un beau chemin, dans une forêt à la végétation changeante et intéressante (presles), vers le plateau à 210 m environ de la Butte de Rosne. Là-haut il faut chercher quelques mares et se perdre un peu, pour retrouver un bel enchainement vers le hameau de Neuville-Bosc. Belle église, aux portes de la Picardie.

On remonte les 60 m D+ de la fameuse Butte, pour trouver une belle descente au nord de Chavençon. Ces sentiers sont fréquentés par les clubs locaux, nous croisons une bonne vingtaine de juniors motivés.

Entre temps, Thierry est victime d’une crevaison, on remplace la chambre assez rapidement, il ne faut plus trop trainer maintenant.

La fin du parcours est heureusement beaucoup plus roulante, sur des chemins sablonneux à travers champs ou de petits bois.

Dans la dernière vraie descente, sur un chemin assez caillouteux, je dois être victime d’un pincement et mon pneu arrière se dégonfle presque instantanément. Heureusement le bruit m’avait alerté. Là, je ne crois plus trop au train de 17 :33, mais finalement, avec l’aide d’Éric et Thierry, la chambre est changée vite fait et on file à la gare.

Au final ce seront 32 km au compteur sous un ciel un peu gris en deuxième partie de rando.

Nous arrêterons nous à nouveau à Chars ?

JC

 

Vous n'avez pas la permission de commenter

Partagez